Shvouth est un  programme unique de conversion au judaïsme en un an seulement !

Qui n’a pas, dans son entourage, un ami, un proche ou même simplement une connaissance dont le père est juif mais pas la mère ? Si, pour quelques personnes, cela ne pose « aucun problème », la réalité devient autrement plus complexe quand il s’agit de transmettre la religion et ou même plus simplement les traditions aux générations à venir.

shvouth

Chacun d’entre nous avons également entendu ces histoires de conversions « impossibles », où celui qui veut se convertir à la religion juive à besoin d’au moins 5 ans, si ce n’est dix !

C’est fort de ce constat, mais aussi du fait que la conversion devrait pouvoir se faire dans un cadre splendide, que l’Agence Juive a mis en place un programme spécial sur une durée de 12 mois : Shvouth.

Ce programme se fait avec un simple visa touriste et permet désormais aux francophones célibataires hommes et femmes de 18 à 30 ans, dont le père est juif, de venir passer un an dans un magnifique village de Samarie

Nous avons rencontré le responsable du programme, Monsieur Baruch Lior pour en savoir un peu plus.

  • En quoi consiste concrètement votre programme ?

B.L. : Ce programme dure dix mois pendant lesquels nos étudiants ont 35 heures de cours par semaine, dont 25 sont des séances de préparation à la conversion en partenariat avec le Beth Din. Nous étudions avec eux les bases (halakhiques, fêtes…), mais aussi l’histoire juive et la pensée juive, et bien entendu nous portons une attention particulière à la mise en pratique à travers des randonnées dans les plus beaux endroits du pays, à travers des shabbat pleins et des activités mises en place.

  • Quelle réaction recevez-vous des candidats qui sont en couple avec une juive ou un juif?

En Israël, le Beth-Din a une approche différente de celui de France où les candidats à la conversion cachent qu’ils sont en couple car traditionnellement, dans cette situation, ils sont rejetés. En Israël, nous prenons cela comme un fait accompli : nous ne leur demandons pas de se séparer. Au contraire, nous les épaulons pour qu’ils puissent former un foyer juif. La conversion devient aussi l’affaire du conjoint. Nous exigeons qu’il (ou elle) participe aussi aux cours. Il est impensable que l’un avance sans l’autre.

Pour recevoir nos nouveaux articles au quotidien, cliquez ici

  • En quoi consiste l’examen de conversion ?

B.L. : L’examen de conversion se passe devant un Beth-Din et se déroule en trois entretiens : un au début, un au milieu et un à la fin de la préparation. Les entretiens sont une conversation ouverte entre le candidat et les juges rabbiniques. Le principal objectif de ces rencontres est de mesurer la motivation et les progrès du candidat. 95 % de ceux que nous présentons sont convertis par le Beth-Din.

En tout état de cause, une chose est sûre : même si vous ne vous sentez pas concerné par ce programme exceptionnel, faites le connaitre à vos amis et connaissance.

Pour plus de renseignements :

Baruch Lior

050-5524554 – [email protected]

www.ami4u.org/en/?lang=fr

 

Print Friendly, PDF & Email

2 COMMENTS

  1. Bonjour

    Je suis a la recherche d’un programme comme le votre, je souhaite débuter ma conversion au Judaïsme,
    pourriez vous m’aider ?

    Merci

  2. Madame Monsieur,

    Je me permets de vous écrire car je suis intéressée par le programme de conversion que vous proposez. Je m’appelle Oné Alali, je suis française, mon père est juif mais ma mère ne l’est pas. Cela fait des années que je ressens le besoin de me convertir au judaïsme, cependant, ma situation géographique est un obstacle à ma conversion : je vis et travaille en Espagne (Séville) depuis 4 ans et la communauté juive dont je suis membre est malheureusement très limitée en termes d’actions. En effet, elle ne ne se charge pas des conversions, c’est pourquoi je m’en reviens à vous.
    Je souhaite obtenir plus de renseignement sur ce programme, notamment sur les dates de début et de fin, le déroulement du programme, etc

    Je vous remercie par avance pour votre réponse et vous souhaite Hag Sameah,

    Bien cordialement,

Répondre à Alali Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here