Le gouvernement israélien a émis un avis sans équivoque aux voyageurs ce lundi, avertissant les Israéliens d’éviter de visiter la Turquie, une destination de vacances populaire pour les Israéliens pendant l’été et pendant les fêtes juives à venir.

Plage Turquie

Le bureau du Premier ministre a publié son avertissement semi-annuel, document rédigé par le Bureau de la lutte contre le terrorisme et publié et mis a jour 2 fois par an. Le document publié aujourd’hui précise que « toutes les visites non essentielles en Turquie doivent être évitées ». La menace est définie comme une « menace permanente », la Turquie est maintenant au même niveau d’alerte que les pays où les cellules terroristes djihadistes sont connus pour être actives, tels le Nigeria, le Kenya ou encore l’Azerbaïdjan.

L’avertissement est valable pour les prochaines fêtes juives en Septembre. Aux mois de Juillet et d’Août, des dizaines de milliers d’Israéliens ont visité la Turquie.

« Les avertissements aux voyageurs » sont des documents officiels délivrés par le Bureau de la lutte contre le terrorisme, conçus pour aider les Israéliens à éviter les endroits où des attaques sont possibles, voir imminentes.
Le gouvernement ne peut légalement empêcher un de ses citoyens de se rendre dans un pays étranger, à moins que ce pays ne soit hostile à Israël.

Ainsi, en plus de la Turquie, la péninsule du Sinaï égyptienne est également apparue sur la liste d’alerte. La menace y est définie comme « concrète et très élevée », c’est a dire au niveau d’alerte le plus haut.
Le document stipule que toutes les visites dans le Sinaï devraient être évitées et les Israéliens déjà sur place doivent immédiatement quitter la région.

Le Bureau de lutte contre le terrorisme recommande également aux Israéliens d’éviter les deux pays avec lesquels Israël partage une frontière et un accord de paix : l’Egypte et la Jordanie. Dans ces deux pays, la menace qui pèse sur les israéliens se définit comme une « menace concrète de base », c’est a dire a un niveau  supérieur à la menace qui pèse sur les israéliens en Turquie.

Pour le Maroc, une autre destination populaire pour les Israéliens, un avertissement « en cours de menace potentielle » a été délivré et la recommandation est de « différer tout voyage non essentiel là-bas ».

Le Bureau de lutte contre le terrorisme a déclaré que le Hezbollah accuse publiquement Israël de la mort de l’archi-terroriste Imad Moughnieh et que l’Iran a publiquement accusé Israël de la mort de trois scientifiques nucléaires. Selon les informations en la possession d’Israël, les menaces de vengeance contre des Israéliens à l’étranger persistent, avec un accent sur les tentatives d’enlèvement d’hommes affaires israéliens. Le Bureau affirme qu’il n’y a aucune raison pour les Israéliens d’éviter de voyager à l’étranger, mais que les citoyens devraient consulter la liste des alertes avant de partir en voyage. Même dans les pays où il n’existe aucune menace, les Israéliens devraient prendre des précautions supplémentaires. La recommandation est d’éviter complètement les pays où l’avertissement de voyage est « concret et très élevé ». En outre, les Israéliens devraient rejeter toutes les offres promotionnelles de voyages à l’étranger ( ce qui est le cas pour la Turquie ). À l’étranger, il est préférable pour les citoyens se mélangent aux autres touristes que ce soit pour leurs itinéraires de déplacement, leur hébergement etc.

La liste complète des pays à éviter peut être consultée sur le site Internet du bureau de lutte contre le terrorisme : http://www.nsc.gov.il/NSCWeb/TemplatesEnglish/HomePageEN.aspx

Diane Cohen pour Tel-Avivre-

Print Friendly, PDF & Email