Le Pape François a déclaré hier qu’il se rendrait en Israël l’année prochaine pour marquer le 50e anniversaire de la visite du pape Paul VI à Jérusalem en 1964, avant que le Vatican ne reconnaisse l’Etat d’Israël.

 

f130430ffkg08-635x357

 

«Le gouvernement israélien m’a accordé une occasion unique de venir à Jérusalem », a déclaré François.

Il a dit qu’il avait aussi reçu des  invitations du Sri Lanka et des Philippines.

Le souverain pontife d’origine argentine a fait ces déclarations dans son avion papal qui s’envolait pour le Vatican du Brésil, son premier voyage à l’étranger depuis son élection en mars. Il a dit aux journalistes présents, qu’Israël l’avait invité à visiter le pays pour marquer l’anniversaire et s’il effectue  le voyage, il se rendra également dans les territoires palestiniens. Ce serait la deuxième visite de Francis en Terre Sainte. Il est venu en 1973, lorsque la guerre de Kippour a éclaté.

Le président Shimon Peres a  invité François en Israël immédiatement après son élection, demandant au pape de venir en tant qu’être spirituel et non  leader politique. « Venez le plus tot possible, car en ces jours une nouvelle opportunité est créée pour la paix et votre arrivée pourrait contribuer de manière significative à accroître la confiance et la croyance en la paix », a déclaré Peres.

François va essayer de trouver le temps pour se déplacer en Israël « dans les prochains mois »,  a déclaré le bureau du président dans un communiqué. Les deux prédécesseurs du pontife s’étaient  rendus en Israël:  Benoît XVI en 2009 et Jean-Paul II en 2000.

Diane Cohen pour-Tel-Avivre-

Print Friendly, PDF & Email