Le premier smartphone casher

Après le téléphone cellulaire casher, vendu au sein des communautés ultra-orthodoxes en Israël et dans le monde, voici le smartphone casher: le nouveau téléphone Android sera principalement utilisé par les entrepreneurs et les gestionnaires ultra-orthodoxes.

smartphone-lineup_1020_large_verge_medium_landscape

 

En principe, la commercialisation de l’appareil débutera dans deux mois. Plusieurs groupes d’affaires sont actuellement impliqués dans l’ initiative des smartphones casher, mais le projet le plus sérieux semble être celui du vétéran Internet Nativ. La société travaille sur une version Android unique. L’appareil est livré avec un écran de 4,3 pouces tactile et possède une forte batterie de 2,460 mAh. ‬

Afin de le distinguer du téléphone portable casher normal, les appels vocaux seront bloqués sur le smartphone casher qui servira davantage comme ordinateur portable  que comme téléphone. Il comprend une carte SIM, un service de messagerie via le serveur Nativ et la navigation GPS. Les utilisateurs seront en mesure de télécharger uniquement les applications autorisées: les services de navigation, les banques, les ministères, les transports publics etc. Le dispositif permettra un accès partiel à Internet; Facebook et tout autre réseau sociaux seront bloqués. Il n’a pas encore été décidé si l’appareil photo, le lecteur de musique et une fente pour la carte mémoire seront intégrés.  Nativ sera également en mesure de bloquer les composants spécifiques de l’appareil sur demande.

Contrairement aux dispositifs casher classiques qui ont bloqué les services de messagerie et filtrent les appels,  les capacités normales du smartphone casher seront neutralisées par une version du logiciel. Les importateurs de dispositifs examinés par les entrepreneurs – y compris LG, Samsung, Alcatel et téléphones ZTE – ont refusé d’apporter des modifications techniques. Le dispositif ne sera pas vendu par les opérateurs cellulaires. Il sera acheté par l’importateur, Ronlight, avec la version normale et sera facturé par les entrepreneurs avec la version casher qui le commercialiseront de façon indépendante.

Le smartphone casher sera également supervisé par le «comité des rabbins pour les affaires de communication», qui comprend des rabbins des différents mouvements ultra-orthodoxes. Les dispositifs ne seront pas commercialisés avant d’avoir reçu leur approbation. En tout état de cause, il sera limité à ceux qui en ont besoin pour le travail et qui présentent une autorisation de leur rabbin avant l’achat. 

Le projet vise à combler une lacune: les haredim qui possèdent de petites entreprises ou travaillent en free lance dans la société laïque ne peuvent se contenter du téléphone casher classique. Leur travail exige d’eux qu’ils aient accès à leurs e-mails en permanence et quelques-uns ont besoin d’une connexion Internet régulière sur des sites professionnels. Jusqu’à présent, ils ont été contraints d’utiliser les smartphones classiques en filtrant le réseau.

Pour recevoir nos nouveaux articles au quotidien, cliquez ici

Une solution partielle par certains entrepreneurs été utilisée pendant près de deux ans par les ultra-orthodoxes aux Etats-Unis et en Angleterre, ils ont adopté les dispositifs uniques du Blackberry qui ont été connectés à un serveur indépendant, où l’accès à tous les services interdits a été complètement bloqué par ‘informatique. Comme la solution Blackberry a été jugée très coûteuse et non rentable en raison de la faible demande, les efforts sont actuellement axés sur les appareils Android, qui sont considérés comme étant disponibles et pas chers.

Sarah Maarek pour-Tel-Avivre-

Print Friendly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>