Le parlement polonais a rejeté vendredi un projet de loi soutenu par le gouvernement qui aurait permis aux abattoirs de produire de la viande casher, suscitant la colère des groupes juifs qui disent que la décision viole leurs droits religieux.

casino

Les législateurs qui se sont opposés au projet de loi disent qu’ils l’ont fait parce l’abattage casher est cruel pour le bétail. Mais la communauté juive affirme que cela porte préjudice à leur foi. Le sujet est très sensible, surtout dans un pays où l’occupant nazi a tué des millions de Juifs .

« Le populisme, la superstition et les intérêts politiques l’ont emporté », a déclaré Piotr Kadlcik, qui dirige l’Union des communautés juives de Pologne. « Il semble que nous ayons fait un tour complet et nous assistons de nouveau à ce qui s’est passé en Pologne et en Allemagne dans les années 1930. »

Habituellement, les abattoirs  étourdissent les bêtes avant de les tuer, alors que le dans le rite casher l’animal ne souffre pas, il est tué par une entaille à la gorge alors qu’il est encore vivant et cela permet l’écoulement du sang. La viande halal, consommée principalement  par les musulmans pratiquants est tuée de la même manière.

Le gouvernement avait espéré que le projet de loi permettrait aux abattoirs polonais de reprendre la production de viande casher, qui était stoppée depuis l’an dernier par arrêt de la Cour constitutionnelle.

Certains dirigeants de la communauté juive ont affirmé que le ton du débat autour de la question faisait écho à l’antisémitisme vu en Europe avant la Seconde Guerre mondiale.

Des termes comme «Cruauté envers les animaux au nom de l’argent» ont été prononcés par les législateurs.

La Pologne avait la plus importante communauté juive d’Europe avant la guerre de 1939 et donc avant  l’Holocauste. 

«Les communautés juives à travers l’Europe sont incroyablement  attristées par le fait que le parlement polonais ait voté non et ne choisisse pas de protéger la liberté religieuse de ses citoyens juifs et musulmans », a déclaré le grand rabbin Pinchas Goldschmidt, à la tête de la Conférence des rabbins européens.

Les groupes industriels en Pologne ont dit qu’interdire la production de viande halal et casher stoppera l’exportation des entreprises vers les marchés en Israël et au Moyen-Orient.

Les opposants à la pratique disent que ce n’était pas justifié: « Même si nous parlions de pertes importantes et nous n’en sommes pas là, il n’y a pas de permission pour la cruauté envers les animaux au nom de l’argent », a déclaré Andrzej Rozenek, le leader du Mouvement de Palikot à gauche.

La défaite du projet de loi est un revers pour le Premier ministre Donald Tusk après que 38 députés de son propre parti (PO) aient rejoint l’opposition pour le battre.

Plus tôt ce mois-ci, le parti de Tusk, qui est le principal parti d’opposition de droite dans les sondages récents, a perdu une élection à la mairie de l’un de ses anciens bastions.

Maeva Tibi pour-Tel-Avivre-

Print Friendly, PDF & Email