Un soldat a été attaqué par des dizaines de haredim à Jérusalem dans le quartier ultra-orthodoxe de Mea Shearim. Il s’est précipité vers un bâtiment voisin et a appelé les forces de police qui ont réussi à le sauver.

soldat agresseLes haredim  jetaient des pierres sur la police qui tentait de disperser la foule et quatre personnes ont été arrêtées pour trouble de l’ordre public.

Les forces de l’ordre ont déclaré que le soldat  se rendait à Mea Shearim pour voir ses parents. Quand il a été attaqué, il a trouvé refuge dans une structure proche, où il a enfilé une tenue civile et a contacté la police pour signaler son agression.

Arrestation d’un suspect (Photo: Nissan Zeev)
(צילום: ניסן זאב)

Photo: Nissan Zeev
(צילום: גיל יוחנן)

Photo: Gil Yohanan
תקיפה אלימה.  ירושלים, הערב (צילום: גיל יוחנן)

Scène de l’attaque à Jérusalem (Photo: Gil Yohanan)

Une fois que les affrontements apaisés, les haredim se sont rassemblés en criant contre les soldats ultra-orthodoxes et ont insulté les policiers de « nazis ».

Après l’incident, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a condamné l’attaque et a déclaré que le gouvernement allait mettre en place de lourdes sanctions pour quiconque essaie d’intimider les soldats qui remplissent leur devoir d »Etat.

Netanyahu a ajouté que « la meilleure réponse à ces voyous est le nombre de recrues ultra-orthodoxes qui a augmenté considérablement au cours des dernières années et va continuer de croître. »

Le ministre de la Défense, Moshe Yaalon a également déclaré:  » L’attaque est odieuse et inadmissible, elle nécessite un traitement sérieux, nous ne pouvons pas permettre que la violence soit dirigée vers les jeunes haredim qui choisissent de rejoindre l’armée israélienne. »

Yaalon a ajouté: « les auteurs des attaques devraient être poursuivis en justice avec une tolérance zéro et nous allons combattre cela avec avec sévérité et ténacité. J’appelle les dirigeants haredim à condamner la violence et à éradiquer vigoureusement de tels comportements. »

Le rabbin Haredi Nahal, a condamné l’attaque, la décrivant comme « une honte pour la communauté haredi et comme un acte de haine  non-juif et non-orthodoxe. »

Pour recevoir nos nouveaux articles au quotidien, cliquez ici

Une déclaration assez exceptionnelle et inattendue que les rabbins ont approuvée et renchérie: « le fait que nous soyons dans la période de Ticha Be Av, où nous commémorons la destruction du Temple, renforce le fait que cet acte est clairement honteux. »

En réponse aux émeutes, le ministre des Finances Yair Lapid a déclaré que « La provocation permanente et violente subie par les recrues ultra-orthodoxes est épouvantable et devrait être condamnée par tout le monde. »

Lapid a ajouté qu’il avait l’intention de tenir une réunion d’urgence avec le ministre de la Sécurité intérieure Yitzak Aharonovich, afin de voir ce que la police peut faire pour empêcher que de tels incidents ne se reproduisent.

Yaakov Peri, le président du comité de la Knesset pour la promotion de l’égalité, a farouchement condamné l’attaque et a déclaré que « toute tentative de violence physique ou mentale sur les soldats serait sanctionnée par des peines sévères. »

Peri a ajouté : »Cet événement ne devrait pas être toléré par les autorités. Je demande aux dirigeants de la communauté ultra-orthodoxe de prendre leurs responsabilités afin de prévenir ce genre de drame. »

La violence contre les soldats ultra-orthodoxes connait une hausse considérable, probablement en raison du projet de réforme qui ordonne aux haredim de servir l’armée alors qu’ils en sont exemptés.

Sarah Maarek pour-Tel-Avivre-

Print Friendly, PDF & Email