Rokach est l’un des grands noms de Tel Aviv. La famille Rokach toute entière s’est consacrée à l’établissement de la ville puis à son développement. Il existe trois rues qui portent le nom de Rokach à Tel Aviv, deux à Neve Tzedek, dans le sud de Tel Aviv : celles d’Eleazar et de Shimon Rokach, qui comptent parmi les fondateurs du quartier de Neve Tzedek ; et une dans le nord de la ville, le long du parc Hayarkon : l’avenue ou boulevard Israël Rokach (Sderot Rokach en hébreu).

Israel RokachIsraël Rokach n’est autre que le fils de Shimon Rokach, qui fut avec Aharon Chelouche, le co-fondateur du mignon quartier aujourd’hui si cher aux francophones. Israël est donc en toute logique né à Neve Tzedek, en 1886, à l’époque même de la fondation du quartier par son père. Israël Rokach est issu d’une lignée d’hommes qui ont marqué la renaissance d’Israël puisque son grand père, Israël Beck, fit revivre l’industrie de l’imprimé en hébreu dans tout le pays, à l’époque ottomane. Sur les pas de ses ancêtres, Israël devint ingénieur électricien après des études au Royaume-Uni mais s’impliqua dès son retour au pays dans le développement de la ville que son père a contribué à fonder. Il devint membre du conseil municipal de Jaffa avant la création de Tel Aviv, représentant les quartiers juifs de Neve Tzedek, Neve Shalom et Ohel Moshe. En 1922 il fut élu conseiller municipal de Tel Aviv sur la liste du parti centriste unifié et en 1929 devint l’adjoint du premier maire de Tel Aviv, Méïr Dizengoff.

Enfin, il devint lui-même maire de Tel Aviv de 1936 à 1953, prenant la suite symbolique de son père dans le développement de la ville. Il faut souligner toutefois qu’en vérité, Israël Rokach, qui représentait l’aile droite du parti, avait perdu les élections face à Moshe Chelouche, qui n’est autre que le petit-fils d’Aharon Chelouche, mais le Haut Commissaire britannique brisa le processus démocratique de la ville en nommant Rokach maire de la ville. Forcé d’être maire, Israël Rokach n’en fut pas moins un bon maire. Durant son mandat la population de la ville tripla et Jaffa, en 1949, devint partie intégrante de Tel Aviv, bien que Rokach lui-même à l’origine, s’y opposait. En outre, arrêté et emprisonné à Latrun durant un mois entre août et septembre 1947 par les Britanniques pour avoir aidé les organisations juives pendant la lutte pour l’indépendance, Israël Rokach fut néanmoins récompensé du titre d’Officier de l’Ordre de l’Empire britannique en 1953 pour sa réussite dans le développement de Tel Aviv.

Nouveau, des articles paraissent tous les jours sur Tel-Avivre pour les recevoir, inscrivez-vous à notre Nouvelle Newsletter.

Sderot et Gesher RokachPlus encore Israël Rokach siégea aux cinq premières Knesset, fut membre du comité des finances, porte-parole de la Knesset et même ministre de l’intérieur d’Israël entre 1952 et 1955, achevant son mandat de maire de Tel Aviv en 1953, après avoir été remplacé par Haïm Levanon. En 2008, l’Etat d’Israël érigea un timbre en son honneur.

Mais c’est surtout à Tel Aviv, où Rokach fut enterré après sa mort en 1959 (au cimetière Trumpeldor) que son nom est fortement considéré, le boulevard Rokach étant une route, essentiellement empruntée par les automobiles et les coureurs de jogging, longeant le parc et le fleuve Hayarkon d’un côté et les belles habitations du nord de la ville de l’autre. Le célèbre pont du nord de Tel Aviv, au milieu du boulevard, porte aussi son nom : le pont Rokach.

Tel-Avivre.com  – Misha Uzan – Street Connec Sion- 

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here