La rue Idelson à Tel Aviv est assez inconnue, tout comme l’est aujourd’hui celui (et/ou celle) qui lui a donné son nom.

C’est une rue principalement résidentielle dont le tracé est arrondi et qui relie l’avenue Allenby et la place Bialik. Relativement calme, elle n’est toutefois pas dépourvue d’animation aux alentours de la rue Ben Yehouda, autour d’une célèbre chaîne de Sushi, et à proximité des hôtels qui remplissent les rues Allenby et Ben Yehouda à proximité de la mer.
Au 117 de la rue Dizengoff, un café restaurant nommé 10 Idelson est aussi réputé pour ses petits déjeuners et son atmosphère sympa.

Yisrael Idelson Bar YehudaBeba IdelsonLe nom d’Idelson fait référence à deux personnages de l’histoire du sionisme, mari et femme, Yisrael Idelson (devenu plus tard Bar-Yehuda) et Beba Idelson, sa femme, née Trakhtenbereg. Ils sont tous les deux nés en 1895, l’un à Konotop, l’une à Ekaterinoslav, dans l’ancien Empire russe, aujourd’hui en Ukraine. Ils furent tous les deux activistes sionistes et plus tard politiciens de l’Etat d’Israël pour les partis de la gauche socialiste sioniste.

Yisrael Idelson fut très tôt un militant des Tzeirei Zion (Les jeunes de Sion) qui devinrent ensuite l’Hashomer Hatzaïr (Le Jeune Gardien). Yisrael fut membre du comité central de l’organisation en Russie. C’est ensuite Comité Central des « Sionistes socialistes », dont il était le premier secrétaire, qu’il rencontra Beba qui compta elle aussi parmi les Jeunes de Sion et l’Hashomer Hatzaïr) et c’est ensemble qu’ils furent arrêtés et déportés par les soviétiques en Sibérie. C’est sur intervention de Maxim Gorki que leur peine fut transformée en expulsion vers le pays d’Israël, alors sous mandat britannique. Ils établirent l’Union mondiale des Sionistes socialistes à Berlin avant de s’installer définitivement en Israël en 1926.
Yisrael, l’un des leaders du parti sioniste socialiste fut secrétaire des travailleurs de Petah Tikva et travailla sur la construction de la route reliant Tel Aviv et Petah Tikva tandis que Beba travailla dans l’agriculture et l’Organisation sioniste mondiale. Tous deux s’engagèrent au parti Ahdut Havoda, puis au Mapaï. Mais c’est au sein du Mapam qu’il fut élu aux deux premières Knesset avant de rallier Ahdut Havoda pour les troisième, quatrième et cinquième Knesset. Il fut aussi l’un des premiers à appeler à la « défense active » pendant les émeutes arabes de 1936 à 1939. Beba de son côté fut une grande militante pour le des droits des femmes sur la terre d’Israël, rejoignant le « Conseil des Femmes qui travaillent », la WIZO, etc. Divorcée d’Yisrael Idelson Bar Yehouda et remariée à Haïm Halperin, elle fut élue aux cinq premières Knesset sous l’étiquette Mapaï. Yisrael quant à lui, fut aussi ministre des Affaires internes de 1955 à 1962 puis ministre des Transports jusqu’à sa mort en 1965. Beba lui survécut dix ans, jusqu’en 1975.
Le nom d’Idelson dans une rue à Tel Aviv, évoque l’histoire de la construction du sionisme socialiste d’avant l’Etat et des débuts de l’Etat, un sionisme socialiste qui a aujourd’hui ou bien changé ou bien disparu.

Nouveau, des articles paraissent tous les jours sur Tel-Avivre pour les recevoir, inscrivez-vous à notre Nouvelle Newsletter.

Street Connec Sion – Tel Avivre – Misha Uzan

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here