Hier, la Cour suprême israélienne a ordonné à la municipalité de Tel-Aviv de forcer tous les magasins à fermer le Shabbat, leur conseillant de faire appliquer un règlement qui a été rédigé par les propriétaires des petites entreprises à Tel-Aviv. La pétition a été déposée contre la municipalité et les chaînes de supermarchés Tiv Taam et AM: PM.

ampmTiv Taam et AM: PM  restent ouverts 7/7 24/24 y compris le Shabbat, attirant ainsi les clients des petites entreprises qui ferment. Les propriétaires de magasins avaient initialement déposé une pétition à l’administration, mais elle a été rejetée par le tribunal. La Cour suprême a infirmé la décision, déclarant cependant que la municipalité de Tel-Aviv doit, soit appliquer sérieusement la loi pour que toutes les entreprises ferment le Shabbat, soit changer le règlement entièrement et permettre aux magasins de rester ouverts s’ils le désirent.

Les juges de la Cour suprême ont laissé entendre tout au long de leur rapport que la municipalité a probablement omis d’appliquer strictement la loi en raison des avantages financiers pour Tel-Aviv de laisser les magasins ouverts. Evidemment, comme c’est l’usage dans le monde entier, les magasins qui restent ouvert sont en général passibles d’une amende, dont ils s’acquittent pour pouvoir rester ouverts. Israël ne déroge pas à la règle et la loi actuelle sur la question stipule que les entreprises ouvertes le Shabbat qui se feront contrôlées devront payer une amende de 730 NIS.

AM PM 1La municipalité s’est donné 60 jours pour décider de la manière dont elle entend procéder. La mairie explique : « en vertu de la loi, on ne peut pas faire grand chose de plus que de mettre des amendes. »

Les juges ont souligné que leurs décisions n’ont pas été influencées par la religion ou la laïcité, mais plutôt par la nécessité d’uniformiser  les lois et les règlements appliqués en Israël. 

Nouveau, des articles paraissent tous les jours sur Tel-Avivre pour les recevoir, inscrivez-vous à notre Nouvelle Newsletter.

La municipalité poursuit: «Tel-Aviv est une ville libre. Nous allons étudier le jugement et trouver une solution qui permettra d’équilibrer les choses. »

Dan Amsellem pour-Tel-Avivre-

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here