Les amateurs d’art iranien qui ont afflué à l’exposition internationale de photographie présentée le mois dernier dans une galerie d’art à Téhéran, n’étaient pas au courant que deux des photos présentées dans l’exposition avaient été prises à Tel-Aviv  par la photographe israélienne Tome Bookshtein.

exposition-photo

Comment les œuvres d’art israéliennes ont-elles atterri au cœur de la capitale iranienne ? Tout a commencé quand Tome Bookshtein, diplômée de l’Académie Bezalel des Arts et du Design à Jérusalem, a pris des photos des bâtiments de la Histadrout, la fédération syndicale à Tel Aviv, dans le but de rendre compte de l’aspect social qui en émanait.

Le travail de Bookshtein a attiré l’attention du conservateur d’art contemporain Sharon Tuval. Il a recueilli des images de femmes photographes de tout le Moyen-Orient pour l’exposition «Voyage  individuel en poésie», qu’il a créée en collaboration avec le photographe autrichien Sini Coreth.

L’exposition, qui a été initiée par le Forum culturel autrichien du ministère des Affaires étrangères, a présenté le travail de huit femmes photographes d’Israël, d’Iran, des territoires palestiniens, de Syrie, d’Oman, de Chine, du Japon et d’Autriche. Après avoir été présentée à Vienne et au Centre Peres pour la Paix à Jaffa, elle a été exportée en Iran par le ministère autrichien des Affaires étrangères.

Pour recevoir les nouveaux articles de Tel-Avivre, une fois par jour, inscrivez-vous à notre Nouvelle Newsletter.

Les propriétaires de la galerie d’art de Téhéran ont convenu d’afficher le travail de la photographe israélienne, aussi longtemps qu’ils pourraient inscrire « photographe anonyme » au lieu de « Tome Bookshtein, Israël » sous les photos, afin de ne pas avoir d’ennuis avec le régime de l’ayatollah.

« Nous ne pouvions pas y croire. Nous sommes tellement heureux et fiers que les travaux israéliens soient affichés à Téhéran », a déclaré Tuval.

« C’est une honte que les Iraniens n’ait pas mentionné mon nom et mon origine. Outre le fait que j’aurais aimé obtenir un crédit, l’anonymat annule toute possibilité de dialogue. »Bookshtein

Diane Cohen pour -Tel- Avivre-

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here