L’administration fiscale israélienne a recueilli dimanche, plus de 12 millions de shekels auprès de fournisseurs opérant sur le marché Carmel de Tel-Aviv, dans le cadre d’une récente vague de répression contre l’évasion fiscale.

Hacarmel_market_Tel_Aviv_Yafo

Les enquêteurs fiscaux ont attaqué environ 160 entreprises sur le marché, la plupart d’entre elles ne dépassant pas un stand. Les vérificateurs ont constaté des irrégularités fiscales pour plus de la moitié des entreprises sur le marché. Deux vendeurs ont même pris la fuite à la vue des enquêteurs, laissant derrière eux leur argent et leurs marchandises.
Les vendeurs ont justifié leurs actes par de multiples raisons pour expliquer pourquoi ils ne travaillaient pas au moyen d’une caisse enregistreuse ou d’un document quelconque attestant de leurs ventes, au lieu d’empocher simplement l’argent.
Selon les enquêteurs, le propriétaire d’un stand de pains leur a dit qu’il avait «ouvert l’entreprise il y a seulement deux mois » «j’hésite encore à la faire fonctionner ou à tout arrêter», a t-il dit. D’autres ont affirmé qu’ils étaient simplement employés, ajoutant que le propriétaire de leur entreprise répertoriait ses ventes à la fin de la journée.
Le raid au marché Carmel dimanche faisait partie d’une campagne plus large menée par les autorités fiscales pour lutter contre l’évasion fiscale et la vente illégale sans papiers justificatifs. L’objectif de la campagne était d’améliorer le système anti-fraude et de dissuader les éventuelles futures évasions.

Paula Chiche pour Tel-Avivre-Infos Ville-

Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENT

  1. pourquoi s attaquer a ces petits marchands??? allez plutot dans les super marches ou le meme legume vaut 2 ou 3 fois son prix et n est pas toujours de premiere fraicheur, je m excuse mais aux souks chacun s y retrouve surtout quand on a un budget serre LAISSEZ LES VIVRE S IL VOUS PLAIT |||||||||||||

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here