Cette semaine : La rue Neve Shalom

zerah barnetNeve Shalom fut à l’origine un quartier entier de Tel Aviv, adjacent à Neve Tzedek à son sud-ouest. Il fut édifié en 1890 par Zerah (ou Zerach) Barnett. Aujourd’hui, c’est une simple rue au nord de Neve Tzedek, une toute petite rue, une impasse même en son nord, qui croise en son sud la rue Aharon Chelouche, elle est aussi parallèle à la rue Haïm Amzaleg. C’est une rue classique de Neve Tzedek, avec ses petites maisons basses et son calme exceptionnel.

La construction du quartier de Neve Shalom fut à l’époque une initiative antérieure au quartier de Neve Tzedek (en tant que quartier organisé) au sein de l’entreprise de construction « L’aide d’Israël » fondée par les frères Eleazar et Shimon Rokach. La compagnie acheta des champs à la frontière de Jaffa, les divisa et entreprit de les vendre à des habitants de la ville alors surpeuplée. Le nom du quartier Neve Shalom, qui signifie « Oasis de paix », fut choisi en référence à une phrase du prophète Isaïe. Mais faute d’argent le projet n’aboutit pas et ce fut à Neve Tzedek, juste à côté, que s’établirent les premiers pionniers de Tel Aviv.

neve shalom

Toutefois malgré cet échec, Zerah Barnet persévéra dans la lignée des Rokach. Co-fondateur de la ville de Petah Tikva et du quartier Mea Sharim à Jérusalem, à 47 ans Barnet finit par vendre sa maison de Petah Tikva afin d’obtenir un apport suffisant pour un prêt de la banque Boléro à Jérusalem. Il réussit ainsi à acheter un espace dans les faubourgs de Jaffa. Malgré de nombreuses difficultés et quelques railleries il construisit une allée de maisons et les vendit à bas prix. Là où les Rokach ont échoué en voulant vendre les terrains, Barnet réussit en vendant les maisons une fois construites. Barnet inaugura ensuite le quartier le 1er août 1890, Neve Shalom était né. Le quartier connut par la suite un certain essor lorsque le rabbin Naftali Hertz Halevi, rav de Jaffa, s’y installa. Suivirent de nombreuses familles dont Zerah Barnet lui-même qui en fit lui aussi sa résidence permanente. Barnet continua ensuite à donner de sa personne et de son argent pour le développement du quartier. Avec le temps toutefois la toute petite « Oasis de paix » Neve Shalom fut intégrée à l’autre quartier grandissant Neve Tzedek (ou l’Oasis de Justice), pour ne former plus qu’un seul et même quartier, tout comme Jaffa et Tel Aviv ne constituent plus qu’une seule et même ville. De quartier Neve Shalom est devenu une rue à l’intérieur de Neve Tzedek. A noter par ailleurs que Neve Shalom, en dehors de Tel Aviv, est aussi un village agréable pour y passer un court séjour au nord de Bet Shemesh.

Misha Uzan pour -Tel-Avivre-

Print Friendly, PDF & Email