L’histoire du (jeune) Professeur Hossam Haick, arabe israélien, est une success story absolue, une de celles qui font rêver, bien plus sexy et plus glamour que les histoires que l’on voit traîner partout sur les stars du monde du spectacle.

haick-2Né en 1976 à Nazareth, titulaire d’un doctorat en chimie du Technion en 2002, Hossam Haick passe 2 ans à l’institut Weizman, puis 2 ans à l’Institut de Technologie de Californie (Caltech) de 2004 à 2006. C’est là qu’il démarre ses recherches sur le Na-Nose (Nanoscale Artificial NOSE ou nez artificiel à échelle nanoscopique), et que démarre sa success story.
En novembre 2006 il est le lauréat d’une bourse d’accompagnement de 1.73 millions d’Euros attribuée par CORDIS (Service Communautaire d’information sur la Recherche et le Développement) au titre de son programme d’excellence Marie Curie. A 31 ans seulement c’est une consécration : cette bourse dotée de l’enveloppe la plus élevée jamais attribuée par l’UE, pour renforcer et encourager les jeunes scientifiques prometteurs, vient récompenser son travail sur le Na-Nose.

L’haleine du patient

Cette subvention doit lui permettre de continuer son travail sur les systèmes olfactifs artificiels, ou « nez électroniques », destinés à flairer et à diagnostiquer le cancer à un stade aussi précoce que possible, avant qu’il ne se propage. Pour cela, il suffit de sentir l’haleine des patients, et c’est sur cette haleine que se base le diagnostic. Son idée géniale se base sur une observation simple : les chiens peuvent renifler certains cancers, et le but est de simuler par du matériel électronique l’odorat canin.

nanose-1A ce stade de sa recherche, les résultats qu’il en escompte sont déjà très clairs pour lui. « La réalisation de l’objectif des recherches permettra de concevoir un instrument articulé autour de capteurs nanométriques, qui pourra diagnostiquer différents cancers et même déterminer le stade d’avancement de la maladie », explique le Dr Haick quand il reçoit ce prix. « Le diagnostic pourra être posé à un stade extrêmement précoce, avant même que la tumeur n’ait commencé à s’étendre. Le traitement sera donc immédiat et éliminera la maladie dès son apparition. »

A partir de ce moment, le docteur Hossam Haick travaille sans discontinuer sur son projet. Il faut mettre le système au point, et également concevoir sa miniaturisation permettant sa diffusion. En 2010, il est de nouveau lauréat d’un prix extrêmement prestigieux : une subvention de 1.8 million d’euros lui est attribuée par le Conseil Européen de la Recherche (ERC) pour lui permettre de poursuivre ses travaux et de les mener à leur terme.

Depuis 2006, Hossam Haick a été distingué par une multitude de prix et de récompenses : Prix Oxygène et Palmes Académiques en 2010 en France, présence récurrente dans les listes des jeunes scientifiques les plus prometteurs établies au Etats Unis par le MIT, un article publié en 2008 classé comme l’un des plus lus par la Société américaine de Chimie, en 2010 nommé par Calcalist l’un des 10 jeunes scientifiques israéliens les plus prometteurs, et l’un des Jeunes Israéliens de l’année par le Jerusalem Post, etc, etc….

Fiable À 95 %

Ces derniers jours, son projet arrive enfin à son terme : le Na-Nose entre dans sa phase de commercialisation. Le diagnostic qu’il permet d’établir est actuellement fiable à 95%, et pas seulement pour les cancers. D’autres maladies handicapantes et lourdes à traiter sont également détectables par ce moyen : Sclérose, maladie de Parkinson, maladies rénales. Le travail sur les maladies rénales a été réalisé conjointement par le docteur Hossam Haick et le professeur Zaid Abassi du Technion, ainsi que le professeur Farid Nakhul du centre médical Rambam.nanose-2
Une joint-venture a été établie par le Technion et la société Alpha Szenszor, fabricant les éléments nécessaires à la production du Na-Nose, pour diffuser le fruit du travail acharné du Pr Hossam haick. Le temps de mise au point du produit est estimé à 2 ou 3 ans, auxquels il faut ajouter le temps nécessaire à l’agrément de la FDA (Food and Drug Administration, équivalent de notre Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé).

Le PDG d’ Alpha Szenszor, Steve Lerner, estime qu’avant la fin des années 2010, le Na-Nose fera partie de l’équipement de base de tous les médecins généralistes, qui pourront à terme se le procurer pour la modique somme de 10$ (7/8 €). Pour débuter, l’appareil se focalisera sur la détection du cancer du poumon. Il permettra de le détecter à un stade très précoce, mais pourra aussi être utilisé en cours de traitement pour évaluer le stade exact de la maladie et ajuster la thérapeutique. Le marché, limité à ce seul cancer, est évalué à près de 8 milliards de $ (6 milliards d’euros).

alpha-szenzorTout le monde l’a compris : le professeur Hossam Haick, médiatisé ces derniers temps, mais aussi ses collègues les professeurs Zaid Abassi et Farid Nakhul, sont des exemples criants de réussite de cette génération d’arabes israéliens avides de réussite professionnelle et sociale. Les obstacles qu’ils ont dû franchir pour atteindre ce niveau de responsabilités ne sont pas négligeables, mais ces hommes sont la preuve vivante de l’ouverture de la société israélienne.
La représentation croissante des arabes israéliens dans toutes les strates de la vie intellectuelle, économique et politique est certainement un des meilleurs gages d’espoir de paix pour le pays.

Line Tubiana – Tribune Juive – Tel-Avivre

Print Friendly, PDF & Email