Après le succès de Tel-O-Fan (le vélib de Tel Aviv), la Municipalité vise maintenant à réduire l’utilisation des voitures privées dans la ville en offrant un service de voiture électrique similaire à celui actuellement en service à Paris.

autolib

 

Tel-Aviv a publié hier un appel d’offres international pour un projet d' »Auto Lib ». Tel-Aviv souhaite étudier la faisabilité technique et économique de location de véhicules à des clients qui font un usage occasionnel de la voiture, pour de courtes périodes, dans la ville et ailleurs. Le plan avait été annoncé en décembre 2012 par le Directeur général, Menahem Leibe, de la municipalité de Tel-Aviv, lors d’une conférence de presse. Le but est de réduire l’utilisation des voitures privées à l’intérieur de Tel-Aviv, et donc de réduire la congestion routière et la pollution atmosphérique.

Un service semblable est offert à Paris, Autolib, qui réunit environ 15 000 abonnés. Les responsables de la municipalité de Tel Aviv se sont rendus à Paris, où le projet avait été présenté comme une solution de décongestion du trafic (environ 450000 / jour).

La municipalité a l’intention de passer un contrat avec un concessionnaire privé pour la construction et l’exploitation, comme cela a été fait dans le projet Tel-O-Fan.

La mairie a clairement fait savoir que l’opérateur du système devra fournir des solutions pour les déplacements dans un rayon de 150 km autour de Tel-Aviv, et offrir aux usagers une flotte de véhicules de tailles différentes. De plus, il devra s’engager à un coût d’utilisation relativement faible qui ne devrait pas dépasser 25 Nis la demi-heure ainsi qu’un abonnement mensuel de l’ordre de 80 Nis par mois, et surtout la possibilité de ne pas réserver de véhicule. Une autre condition, et non des moindres, est de prendre un véhicule dans une station et de pouvoir le laisser dans une autre. C’est important car il existe déjà un système à Tel Aviv depuis quelques années qui ressemble à Auto Lib et qui s’appelle Car2go, que j’utilise personnellement régulièrement mais qui présente trois inconvénients, le premier est que les véhicules polluent puisqu’ils ne sont pas électriques, le second est qu’il faut prendre le véhicule dans un parking x et le ramener au même parking, ce qui implique un troisième inconvénient, le prix. En effet, si un usager doit emprunter un véhicule pour se rendre, par exemple à Hertzilia, il doit donc évaluer le temps de son rendez-vous (pas toujours facile) et ramener le véhicule quelques heures après. Cela lui a donc coûté une location de toute l’après-midi, donc plus cher que s’il avait pu le déposer à Hertzlya et le reprendre quelques heures après pour rentrer chez lui.

Il est donc inclus dans le cahier des charges du nouvel Auto lib de Tel-Aviv, un principe de fonctionnement de location similaire à celui des stations Tel- O-fan avec de nombreuses stations dans Tel-Aviv mais aussi dans toutes les villes alentour.

« L’objectif principal est d’assurer un système de transport qui permettra aux résidents et aux visiteurs de ne pas du tout utiliser de véhicule privé et se déplacer à Tel-Aviv uniquement en transports en commun (train, vélo, bus et futurs véhicules électriques), ce qui réduira les émissions de CO2, désencombrera  les routes et réglera les problèmes de stationnement », a déclaré la municipalité.

Le maire, Ron Huldai, a déclaré que le situation était inquiétante :  « Nous ne pouvons plus attendre, des améliorations urgentes sont  nécessaires dans les transports publics», a-t-il dit et  il a aussi promis : «Nous allons créer des alternatives à la voiture individuelle qui  cause trop de dommages sur l’environnement ».

Selon un sondage téléphonique mené par le Centre de recherche économique et sociale en juin 2012 parmi 1500 habitants, 43% des personnes interrogées ont répondu qu’elles se rendent sur leur lieu de travail en véhicule privé, contre seulement 33% qui utilisent les transports publics.

H.P. Benhamou – Tel-Avivre –

 

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

3 COMMENTS

  1. Bonjour,

    article intéressant mais incomplet. J’aurais aimé connaitre au moins un emplacement de location des auto-lib dans Tel-Aviv (nom de la rue), et savoir si on peut louer immédiatement une voiture en effectuant toutes les formalités à une borne (avec traduction en anglais ou francais,) ou préalablement ouvrir un dossier, avant d’accèder à ce service etc etc …
    cordialement

  2. Bonjour.

    Serait-il possible d’acheter une petite voiture électrique ? Si oui, merci de me communiquer les adresses de concessionnaires proches de Jérusalem. J’habite à EFRAT.

    Cordial Chalom
    Maguy-Rahel

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here