anna connectionYaelle et son mari font leur alyah en 2010  à Tel Aviv avec leurs 3 enfants. Ils choisissent  d’inscrire leurs enfants directement en école israélienne. Pour les aider à relever ce défi de taille, Yaelle se met à la recherche d’une jeune Israélienne pour leur fournir du soutien scolaire. C’est ainsi qu’elle rencontre  Yasmine, étudiante en droit, qui deviendra  son associée.

Après quelques mois, ses amis de France commencent à lui demander un coup de mains pour lire les factures, relever le courrier, se rendre de temps en temps à leur appartement de Tel Aviv…

Le bouche à oreille se met à fonctionner. Le cercle des amis s’élargie aux amis des amis…une entreprise est née ou presque. Le besoin est évident, mais pour y répondre efficacement et professionnellement, il faut être deux: une française pour comprendre la demande, la culture des clients français, et une israélienne pour la maîtrise de l’hébreu, bien sur, mais surtout pour la connaissance parfaite du système israélien.

Elle en parle avec Yasmine….l’association est née. Anna’s connection (Anna est le prénom de sa fille) sera le nom de leur société.

Depuis, elles ont installé leur bureau à proximité de la rue Ben Yehuda et leur entreprise se développe.  À l’origine,  spécialisées dans les services de conciergerie  pour la gestion courante des appartements (courrier, téléphone, électricité, eau ….), elles ont élargi leur offre pour répondre  à la demande de leurs clients à la recherche de baby-sitter, de réservation de transports privées, réservations de spectacles….

Bref, l’histoire de Yaelle et Yasmine est un joli échantillon de l’esprit d’entreprise qui règne à Tel Aviv, la ville de la Start-up nation!

Nina Sitbon – Tel-Avivre.com-

 

 

Print Friendly, PDF & Email