Un rapport accablant : un enfant sur trois souffre de la pauvreté en Israël.

Selon le Conseil national de l’enfant, le nombre d’enfants connus des services sociaux a augmenté de 48% entre 2001 et 2011.

Il y a plus de 900.000 enfants pauvres en Israël aujourd’hui. En d’autres termes, un enfant sur ​​trois en Israël vit dans la pauvreté, selon le rapport annuel publié aujourd’hui par le Conseil national pour l’enfant . Le rapport, remis au président Shimon Peres par le Conseil national pour l’enfant , affirme que le nombre d’enfants vivant en dessous du seuil de pauvreté s’élève à 905.000 en 2011, soit 35,6% des enfants israéliens!

pauvrePar souci de comparaison, il y avait 889.500 enfants pauvres en Israël en 2010. Au cours des trois dernières décennies, la proportion d’enfants pauvres a augmenté de près de 4,5 fois (de 8,1% en 1980 à 35,6% en 2011). Depuis 1998, la proportion d’enfants vivant en dessous du seuil de pauvreté a augmenté de plus de 60%.

Le Conseil national pour l’enfant affirme qu’ entre 2001 et 2011, il y a eu une augmentation de 48% du nombre de ses enfants connus des services sociaux.

La pauvreté n’est pas le seul problème. Le Conseil national pour le rapport de l’enfant affirme que, en 2011, 49.426 enfants ont été signalés aux travailleurs sociaux en raison de soupçon d’abus (négligence ou de violence physique, sexuelle ou psychologique).

Des chiffres encore en hausse puisque  47.184 enfants avaient été victimes de violence en 2010.

Entre 1995 et 2011, le nombre d’enfants maltraités a augmenté de 193,9%. 20,3% des cas concernaient des enfants âgés de 0-5ans. Et plus d’un quart des enfants maltraités en 2011 ont été maltraités par les deux parents.

Mais il y a quand même quelques chiffres encourageants: Entre 2009 et 2011, il y a eu une baisse de la proportion des enfants qui ont déclaré boire de l’alcool.

Le rapport comprend aussi des données sur la taille de la famille en Israël. Elle indique qu’en 2011, Israël comptait plus d’un million de familles avec enfants. Un tiers des familles ont un enfant, et un autre tiers des familles ont eu deux enfants. Entre 2004 et 2011, la taille moyenne des familles a légèrement augmenté à 2,4 enfants par famille. 82,7% des familles israéliennes ont jusqu’à trois enfants, et 17,3% des familles ont quatre enfants ou plus.

H.P. Benhamou – Tel-Avivre – source www.globes-online.com

Si vous ne vous ne l’avez jamais fait cliquez sur ce lien  SVP  pour vous abonner à la Newsletter
Print Friendly, PDF & Email