Jaffa a actuellement 46.000 habitants, dont 17.000 sont des Arabes. Beaucoup de résidents arabes annoncent qu’ils vont quitter Jaffa à cause de la municipalité.

La municipalité de Tel-Aviv envisage de construire des logements abordables exclusivement pour les résidents arabes de Jaffa, dans le but d’envoyer un message à la communauté concernant leurs dernières manifestations.

Les fonctionnaires municipaux ont rencontré des représentants de l’Administration des Terres d’Israël, le ministère du Logement et de la Construction et le procureur général à plusieurs reprises ces derniers mois.

La ville a l’intention de construire environ 100 unités de logement sur des terrains appartenant à Jaffa par la municipalité et l’ILA. Sous seule condition que l’acheteur soit un résident arabe de Jaffa.

Les fonctionnaires du ministère de la Justice sont en train d’examiner la légalité d’un tel plan, afin d’exiger l’autorisation du gouvernement.

Ami Katz, qui est en charge des affaires à Jaffa affirme que son département «vise à promouvoir le logement abordable pour toute la population de Jaffa, en mettant l’accent sur la population arabe. »

L’initiative a deux objectifs principaux:

1- aider les jeunes couples arabes à acheter des maisons à Jaffa

2- envoyer un message clair à la population arabe de Jaffa

La forte hausse des prix de l’immobilier à Jaffa ces dernières années a rendu difficile l’achat des maisons, dit-il. Dans la plupart des cas, ils ne peuvent pas se déplacer vers une ville moins cher , car ils n’ont pas d’installations adéquates au niveau de l’éducation et la religion.

Jaffa a actuellement 46.000 habitants, dont 17.000 sont des Arabes. Beaucoup de résidents arabes pensent que les fonctionnaires municipaux ou gouvernementaux ont fait pression sur eux pour quitter Jaffa.

«Nous voulons que les Arabes de Jaffa se sentent bien , et nous ne voulons pas avoir à faire de menace pour les voir [les Arabes] rester», dit-il. « Si nous ne pouvons pas créer la coexistence entre Juifs et Arabes à Jaffa, avec des tensions minimales, comment allons-nous réussir ailleurs dans ce pays? »

Le conseiller Ahmad Mashrawi (Meretz) a salué le plan:

« Vous devez comprendre que les Arabes de Jaffa ne peuvent pas déménager à Ramat-Aviv, et leurs possibilités de vivre à proximité des institutions communautaires, tels que les mosquées, les églises ou les écoles arabes, sont très limitées,» dit-il.

Mashrawi reçoit des demandes de logement tous les jours de résidents arabes de Jaffa, dit-il. «C’est une bombe à retardement. Les gens sont désespérés, et la situation va exploser à tout moment »

Le plan de logement est en cours d’élaboration sur fond de tensions croissantes entre les Juifs et les Arabes. Les juifs religieux s’installent dans Jaffa, frustrant les résidents arabes.

Source : Haaretz

Print Friendly, PDF & Email