Cette loi, qui a été adoptée la semaine dernière, veille à ce que les compagnies aériennes dédommagent les voyageurs en cas de retard ou d’annulation de vols. C’est sur une proposition d’Ahmed Tibi (liste Arabe Unifiée Ta’al) qu’a été votée cette loi. La loi s’applique aussi bien aux vols réguliers qu’aux charters de compagnies israéliennes ou étrangères qui, s’ils ne parviennent pas à se conformer à la nouvelle loi, seront soumis à des sanctions sévères allant jusqu’à l’interdiction de l’aéroport Ben-Gourion. La loi stipule que les passagers doivent être défrayés tant pour la nuit d’hôtel que pour la nourriture et les boissons. Si le vol est retardé de 5 à 8 heures, le passager peut annuler sa réservation et être remboursé intégralement par la compagnie aérienne. En outre, le passager a le droit à une indemnisation en cas de retard, d’annulation ou tout autre modification des termes du billet dans un délai maximum de 45 jours après sa demande écrite.

Alors en cette période de retour, n’hésitez pas à faire valoir vos droits car beaucoup de vols Tel Aviv-Paris ont été retardés de plus de 24 heures ces derniers jours notamment sur certaines compagnies israéliennes.

 

H P Benhamou

 

Print Friendly, PDF & Email