Louer son appartement est globalement moins contraignant en Israël qu’en France.

Tout d’abord, culturellement, une location a une durée limitée dans le temps en Israël. Dans la majorité des cas, elle est fixée à 12 mois avec une option pour le locataire de reconduction pour une année supplémentaire.

Donc, même si vous regrettez en cours de route de ne pas profiter assez de votre appartement, vous n’êtes engagé, au pire, que sur 2 ans.

Ensuite, les modalités d’une location sont gérées par le contrat que vous signerez avec le locataire. Ce qui signifie, que vous pouvez choisir de fixer la durée de votre location à 10 ou 11 mois si vous voulez. Un marché existe pour cette formule, porté notamment par la demande des nombreux étudiants de Tel Aviv. En contrepartie de la contrainte de devoir libérer l’appartement à certains moments de l’année (souvent en juillet/août ), le loyer est plus bas pour le locataire.

Et si finalement, vous décidez de ne pas passer vos vacances à Tel Aviv, vous pourrez toujours louer votre appartement comme une location saisonnière à la semaine ou au mois pendant cette période.

Pour vous faire une idée du prix moyen d’une location dans votre quartier, cliquez ici.

Mettre en location son appartement à Tel Aviv, compte tenu du niveau des loyers, de la dynamique du marché, et des contraintes limitées pour le proproétaire, est  un bon moyen de faire d’une pierre deux coups: Avoir un pied à terre en Israël et réaliser un bon investissement.

LE point sur lequel vous devez être vigilant, c’est le contrat de location. C’est lui qui définit toutes les modalités de la location et qui fera foi en cas de litige. Donc, un conseil, confiez sa rédaction à un professionnel, avocat ou agence immobilière, et demandez une traduction en français pour être sûr d’en maîtriser tous les aspects.

Par exemple que se soit sur 10, 11 ou 12 mois, mentionnez bien que le locataire doit mettre à son nom l’arnouna (taxe foncière et habitation israélienne), l’éléctricité, l’eau, le gaz. En effet, s’il ne le fait pas et qu’il n’était pas dans l’obligation de le faire par le contrat de location, en cas d’impayé de sa part, se sera à vous de régler la facture!

 

 

Print Friendly, PDF & Email