La Plage Banana

BANANA, c’est le nom du café de la plage où l’on peut boire un verre ou déjeuner face à la mer.

La plage est plutôt sympa, simple et détendue.

Elle attire les familles, les quadras et les trentenaires.

La lecture et les Mat-kots sont à l’honneur, le beach-tennis et le ping-pong aussi.

Dans les soirées, le Banana Café projette gratuitement des films et des spectacles sportifs sur grand écran. La nourriture n’est pas mal du tout et n’est pas trop chère, comme on pourrait l’attendre d’un restaurant sur la plage.

Le National Geographic magazine vient de designer Tel-Aviv comme l’une des 10 villes au monde ayant les plus belles plages.

Dans la ville qui ne dort jamais la plage qui bouge le plus est incontestablement, le BANANA.

Je cite le magazine :  » C’est la Miami Beach sur Méditerranée « . Tel Aviv est la contrepartie dionysiaque de la religieuse Jérusalem. Dans la “bulle”, comme l’appelent les tel-avivi, on oublie tout et n’entend rien. Rien, pas un mot sur les escarmouches régionales… Et l’on y trouve restaurants, bars et discothèques ouvertes tous les jours jusqu’à l’aube.

Tel-Aviv dispose de 13 plages, qui s’étendent sur 14 kilomètres. Les plages attirent des dizaines de milliers de baigneurs pendant les mois d’été. Pour la location de transats, il faut compter 12 NIS, 6 NIS pour une chaise et 6 NIS pour un parasol. Si on vous demande plus, demandez à voir le prix indiqué sur le ticket.

Les chiens, les feux et les barbecues sont interdits sur les plages excepté pour les chiens qui sont les bienvenus à coté de la plage Hilton

Sur toutes les plages il convient de jouer aux matkots sans modération.

Toutes les plages sont surveillées pendant les mois d’été.


Print Friendly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *