Sa géographie

Tel-Aviv-Yafo (en hébreu תל אביב-יפו, en arabe تل أبيب-يافا) est une ville côtière située au cœur de la plus grande métropole de l’État d’Israël. Le nom de Jaffa qui lui est associé désigne l’ancienne ville arabe avec laquelle elle a fusionné en 1950.
On la surnomme souvent « la ville qui ne dort jamais » en référence à son dynamisme et à sa jeunesse débordante d’énergie, ou encore la « bulle » pour son ambiance paisible et tolérante.
Tel-Aviv s’étend sur 14 km le long de la côte méditerranéenne. Elle est bordée au nord par le Yarkon (rivière et parc) et les banlieues chic de Herzlia et Ramat-Hasharon. À l’est, elle est séparée de Givatayim et de Ramât-Gan, siège de la bourse du diamant, par l’autoroute Ayalon du nom d’une autre rivière qui longe l’autoroute. Plus au Sud, Tel-Aviv est littéralement collée aux villes de Bat-Yam et Holon. La population de la ville elle-même s’établit à environ 392 000 habitants, ce qui en fait la deuxième plus grande ville d’Israël, derrière Jérusalem (760 000 habitants) et devant Haifa plus au nord (265 000 habitants).
La zone métropolitaine de Tel-Aviv, appelée communément le « Gush-Dan », est composée de 251 localités qui comprennent entre autres les municipalités de Bat-Yam, Holon, Ramat-Gan, Givatayim, Bnei-Brak, Petah-Tikva, Rishon-Le-Zion, Ramat-Ha-Sharon et Herzlia. Son aire d’influence s’étend toutefois sur des villes plus éloignés tels que celles de Netanya, d’ Ashdod et de Modiin. Au total, la population de cette zone urbaine rassemble 3 200 000 habitants au 31 décembre 2008 ce qui la situe devant les trois autres aires métropolitaines d’Israël: Haifa (1,1 million), Jérusalem (1 million) et Beersheva (0,5 million).
C’est à Tel-Aviv que se situent la grande majorité des ambassades des pays étrangers, Jérusalem n’étant pas reconnue internationalement comme capitale du pays !

Print Friendly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *